Confinés comme jamais

Ca tousse chez les médias « pas pareils »

Comme le raconte le mensuel régional d’enquête et de satire le Ravi dans sa page consacrée à la presse et aux médias pas pareils de son édition d’avril, pas facile de faire son boulot sous Covid-19 ! Entre confinement et télé-travail, les médias « pas pareils » sont touchés de plein fouet par l’épidémie. A l’origine ? Une question lancée par une journaliste de la revue écolo S!lence interrogeant les membres de la coordination permanente des médias libres pour savoir comment ces derniers s’en sortaient. Car la période n’est simple pour personne : le ministère de la culture de la communication est aux abonnés absents, Franck Riester ayant même été touché par le coronavirus !

Alors qu’on n’ose imaginer la sortie de crise et que ça tousse déjà chez pas mal de structures se caractérisant déjà par leur fragilité. Si certains se voient limités dans leurs déplacements et l’accès à certaines sources,  les problématique les plus saillantes, au sein du tiers secteur médiatique, ce sont les problèmes de distribution et de diffusion. Sans oublier l’arrêt des activités d’éducation aux médias et de journalisme participatif, en passant par l’annulation de manifestations publiques, projections, etc…

Voilà pourquoi certains médias ou associations ont décidé de lever le pied, de s’organiser en mode « confinés comme jamais » ou d’axer leur intervention et leur proposition principalement autour de la problématique de l’épidémie et de la vie qui va avec. Une manière de (se) réinventer et de préparer les médias d’après ? A vous de juger !

La sélection :

  • Zibeline propose une sélection de « ses morceaux choisis ». A lire, à voir et à entendre… C’est par .
  • Ligne 16 réalise une émission en visioconférence sur « les bonnes surprises du confinement » ainsi qu’une interview de Laurent Trémeau, directeur du festival C’est trop court.
  • 15-38 Méditerranée publie un dossier spécial Méditerranée confinée et créé une nouvelle rubrique dans le Souk : Carnets de confinés, ouvertes à tous les lecteurs pour une expression via tous supports.
  • Télé Mouche diffuse la première partie d’un journal de bord collectif de confinement, une vidéo participative de 30 minutes. Le teaser juste en dessous et l’intégrale juste ici.
  • Boulègue, propose de revisiter de façon participative et avec un regard actif ses archives vidéo en Creative Commons, témoins de 10 ans de relations solidaires entre les habitants du 3e arrdt. de Marseille, avec l’opération Boulègue Remix (suivez le mode d’emploi en cliquant ICI), et se met à l’écoute des initiatives d’entraide locales en donnant la parole au CHO.3 (Collectif d’Habitants Organisés du 3ème de Marseille) ou encore aux acteurs du réseau des écoles publiques (http://www.lestetesdelart.fr/ecoles-du-3e-confis-deconfis-ils-se-confient/).
  • Le Ravi, comme La Marseillaise, suspend pour l’instant son édition papier mais reste très actif sur le web, avec des publications quotidiennes à retrouver dans la rubrique Coronavirus.
  • Idem pour L’âge de faire qui décide de ne pas sortir son numéro du mois d’avril et met à disposition des articles en accès libre, comme ce reportage à Mayotte sur « le confinement dans la précarité ».
  • Marsactu parvient à poursuivre son travail de terrain et d’investigation. La rédaction lance en parallèle sur son blog un appel à participation : « racontez-nous vos histoires de confinement« .
  • Radio Grenouille modifie sa programmation et présente une sélection de rediffusions associée à des productions réalisées « à la maison » comme des lectures de textes ou des mixs.
  • Radio Galère réalise une émission en direct et à distance, tous les jours à 16 h sauf le dimanche : « Privé.e.s de sortie » depuis un appartement confiné. Les émissions « Passe-Murailles » et « Parloirs Libres » en direction des prisonniers et de leurs familles sont maintenues grâce aux outils de leur studio mobile.
  • Phonurgia développe une radio de dé-confinement : Radio Labo, « avec les enseignants du territoire, mais aussi les élèves et nous l’espérons, avec l’aide de la vaste communauté des artistes de l’audio et du podcast qui nous environne« . La participation est ouverte, retrouvez toutes les informations juste ici.
  • Enfin, Le Média des Acteurs, un projet porté par le Comptoir des Assos à Briançon, lance le « Flash info spécial confinement » qui sert à relayer les initiatives, témoignages et organisations en temps de confinement sur le territoire nord des Hautes-Alpes.
Pénuries de masques chez les journalistes… Heureusement, il y a des restes des manifestations de gilets jaunes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.